Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis maintenant plusieurs années les salariés se voient offrir par leurs employeurs des complémentaires santé avec participation de l’entreprise donc inaccessibles à ces sociétés qui fleurissent de toute part et qui se « rabattent » vers les personnes qui n’en bénéficient pas.

Alors méfiance, les contrats proposés sont presque toujours avec des prix d’appel (1ère année à prix réduit), avec des forfaits parfois intéressants mais applicables avec des rabais les deux premières années pour ne pas attirer les droits potentiels qui envisagent un implant dentaire ou un changement de lunettes dans l’immédiat.

Le nouvel assureur propose de s’occuper de la résiliation du contrat en cours mais ne le fait pas toujours ! On peut donc se retrouver à payer deux complémentaires ! L’ancienne continuant à recevoir les bordereaux de soins en télétraitement qu’il rembourse donc il ne peut pas résilier puisqu’il paie après la date de résiliation demandée.

Au bout de 2 ans, une complémentaire ne peut être résiliée par l’assureur même si les remboursements sont nettement supérieurs à nos cotisations. On appelle cela une garantie viagère. Il faut donc être vigilant face aux offres alléchantes qui n’offrent pas cette garantie dès la souscription.

Au sujet des dépassements d’honoraires et forfaits, donner la préférence aux forfaits chiffrés plutôt qu’aux pourcentages de régime obligatoire. Le 100% de « pas grand-chose » reste pas grand-chose et est difficile à quantifier. Alors qu’un forfait de 100€ est tout de suite compris.

La CLCV reste à votre disposition pour vos demandes particulières.

Tag(s) : #Consommation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :