Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En lavant votre véhicule, et plus particulièrement les parties telles que le moteur, le châssis ou les passages de roues : des résidus d’huiles, d’hydrocarbures, des particules de métaux lourds sont rejetés dans le sol ou dans les égouts. Elles seront entrainées avec les eaux pluviales par ruissellement.

Elles contaminent alors le réseau puis les stations de potabilisation des eaux.

Dans de nombreuses communes, l’assainissement est réalisé par la séparation des eaux usées et des eaux pluviales. Ces dernières ne subissent pas le même traitement avec un coût de recyclage moindre pour la collectivité.

Si vous nettoyez votre véhicule sur la voie publique, sachez que vous êtes répréhensible.

Que dit la législation ? Article L.35-8 du code de la santé publique

Tout déversement d’eaux usées, autres que domestiques, dans les égouts publics doit être préalablement autorisé par la collectivité à laquelle appartiennent les ouvrages qui seront empruntés par ces eaux usées avant de rejoindre le milieu naturel.

L’autorisation fixe, suivant la nature du réseau à emprunter ou des traitements mis en œuvre, les caractéristiques que doivent présenter ces eaux usées pour être reçues.

Enfreindre la loi peut exposer à une amende dont le montant, au bon gré des agents verbalisateurs, sera un multiple de la taxe d’habitation.

L’intérêt des stations de lavage : Les stations de lavage sont équipées de fosse de décantation avec un bac de récupération des boues.

Quantité d’eau consommée : 200 à 300 litres avec le tuyau d’arrosage

50 à 60 litres avec un système à haute pression,

L’eau est indispensable à la vie qu’elle soit humaine, animale, végétale, nous devons en prendre conscience dans nos gestes au quotidien, de surcroît en période estivale.

Tag(s) : #Santé & Environnement